FORUM du Cantal Poker Club

Association de Poker aurillacoise

le Dictionnaire

Tout le reste...

Re: le Dictionnaire

UNREAD_POSTde Giou » 11 Oct 2011, 16:54

Dernier joueur a avoir gagné 3 fois le Main Event.
><((((°> . . o 0 0 O ( bloub )
Avatar de l’utilisateur
Giou
 
Messages: 1096
Inscription: 21 Juil 2010, 07:45

Re: le Dictionnaire

UNREAD_POSTde WasUp » 11 Oct 2011, 17:28

Stu ungar ?
J'suis sûr que t'es devant mais j'te paye !
"- Il dit qu'il a plus de genoux. - Il dit qu'il voit pas le rapport."
Avatar de l’utilisateur
WasUp
Administrateur du site
 
Messages: 1773
Inscription: 23 Mai 2010, 22:25

Re: le Dictionnaire

UNREAD_POSTde Pica » 11 Oct 2011, 17:35

stephwasup a écrit:Stu ungar ?

:+1 Stu Ungar le toxico !!
Touche pas à mon spot!!
Avatar de l’utilisateur
Pica
 
Messages: 1220
Inscription: 22 Juil 2010, 10:21

Re: le Dictionnaire

UNREAD_POSTde WasUp » 11 Oct 2011, 17:38

punaise... sa bio :

Stuart Errol Ungar, dit Stu « The Kid » Ungar (8 septembre 1953 – 22 novembre 1998) était un joueur professionnel de poker et de gin rami, considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire dans ces deux jeux.

Stu Ungar est né le 8 septembre 1953 à New York. Il grandit dans le Lower East Side, et eut une passion pour les cartes dès le plus jeune âge. Il commence à jouer au gin rami et, en 1963, à l’âge de dix ans, il gagne son premier tournoi.

À quatorze ans, il joue régulièrement et bat les meilleurs joueurs de New York. À quinze ans, il participe à un gros tournoi et gagne le premier prix de 10 000 dollars sans jamais avoir perdu une main. Un record toujours d’actualité dans les cercles de jeux new-yorkais. Une semaine plus tard, après avoir donné 1 000 dollars à ses parents, il perd le reste aux courses.

Après la mort de son père, Stu Ungar déménage à Miami, où se jouent les plus grosses parties de gin rami. De nouveau, il enchaîne les succès, mais son penchant pour les paris et les courses le ruinera petit à petit. En 1976, sans un sou, il se fait financer l’entrée d’un tournoi se déroulant à Las Vegas. La victoire ne sera qu’une simple formalité, et pour prouver sa parfaite lecture du jeu adverse, il prend plaisir à annoncer les mains perdantes de ses adversaires. Mais après avoir empoché les 50 000 dollars du vainqueur, il ne sera accepté dans aucune partie.

Il décide alors de tenter sa chance en tant que joueur de blackjack. Son excellente lecture du jeu et son incroyable capacité à compter les cartes lui vaudront de belles réussites. La légende raconte que ce sont ses capacités de comptage des cartes qui obligeront les casinos à supprimer les tables de black-jack à un seul jeu de cartes. La rumeur rapporte que de cette manière, il gagna 80 000 dollars au Caesars Palace. Quand le responsable décida d’arrêter la partie, Stu annonça, dans l’ordre, les 18 dernières cartes restantes dans le jeu. Sa photo fut alors affichée dans le poste de sécurité de tous les casinos du strip et il fut interdit de jeu.

Stu Ungar commence alors à s’intéresser au poker. En 1980, il s’inscrit pour la première fois au tournoi WSOP (World Series Of Poker) alors qu'il ne possède presqu'aucune expérience dans le poker. Sa maitrise du jeu augmente au fur et à mesure du tournoi pour l'emmener jusqu'en finale contre le légendaire Texan Doyle Brunson. En terrassant les deux paires de Brunson grâce à sa quinte, il devient, à 26 ans, le plus jeune champion du monde de poker et empoche 385 000 dollars. Il récidive l’année suivante contre Perry Green et empoche 375 000 dollars. Stu Ungar devient un joueur de poker renommé et redouté. Ses nombreuses réussites ne faisant que confirmer son talent. Mais peu à peu, il succombe de nouveau à ses penchants pour les paris et les courses. Il ira jusqu’à perdre 2 000 000 dollars au craps. En 1986, il est ruiné et divorce d’avec Madeline sa femme. Devenu cocaïnomane, Stu Ungar disparaît alors du monde du poker.

En 1997, il décide de participer de nouveau au championnat du monde. Son visage porte les stigmates de ses excès, et il cache son nez sous de grosse lunettes. N’ayant plus un sou, ce n’est qu’une heure avant le tournoi qu’il trouve un ami pour lui payer l’entrée. Il gagne la finale face à John Strzemp, un joueur amateur, empoche 1 000 000 dollars et devient le seul joueur avec Johnny Moss1 à avoir gagné 3 titres de champion du monde.

Le 22 novembre 1998, Stu Ungar fut retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel, seul et ruiné.
Une parfaite lecture du jeu ainsi qu’un sens inné des cartes ont, sans aucun doute, fait de Stu Ungar, l'un des meilleurs joueurs de tous les temps. Ses gains aux tables de poker ont été estimés à 30 millions de dollars.
J'suis sûr que t'es devant mais j'te paye !
"- Il dit qu'il a plus de genoux. - Il dit qu'il voit pas le rapport."
Avatar de l’utilisateur
WasUp
Administrateur du site
 
Messages: 1773
Inscription: 23 Mai 2010, 22:25

Précédente

Retourner vers Discussions sur tout sauf le poker...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron